S'enregistrer  ·  Connexion  ·  Recherche  ·  Qui est en ligne ?  ·  Liste des membres
» Des idées, des remarques ?
» Vos contributions
» De tout et de rien
» Accueil
» Les News
» Alimenter / Abreuver
» Bonbons & Friandises
» Bricoles et tailles standards
» Cheval : écolo & protection
» Confort du Cavalier
» Confort du cheval
» Correction des tics & vilaines manies
» Déco / Divers
» Ecurie & Logement
» Entretien cuir
» Equitation
» Extérieur / Rando
» Grooming & toilettage
» Grooming : pions & tresses
» Hippologie & théorie
» Kit pour jeux équestres
» Les huiles essentielles
» Les miels & leurs vertus
» Matériel : astuces
» Matériel : création
» Matériel : entretien & nettoyage
» Matériel : la sellerie & le rangement
» Matériel : réparation
» Obstacle maison
» Prairie
» Recettes
» Relation homme/cheval
» Santé générale
» Santé : organes internes / vitaux
» Sécurité du cavalier
» Sécurité du cheval
» Soins cas extrême
» Soins de la gale de boue
» Soins dermites & teignes
» Soins des membres
» Soins des pieds
» Soins du corps
» Soins préventifs
» Special clôture
» Spécial maréchalerie
» Special mouches & tiques
» Spécial noeuds
» Spécial plages de France
» Spécial taches
» Spécial toutes disciplines
» Stockage alimentation
» Transport
» Vermifuge et médoc : administration
» Forum
» Contact
Prévenir les bobos
PREVENIR LES BOBOS

ALLERGIES

Allergie aux shampooing
Pour éviter les risques d'allergie, utilisez un shampooing hypoallergénique, (mixa bébé par exemple, ou tout autre shampooing doux.
Astuce proposée par Ginger - Source : cheval magazine.

Emphysème
Même si on ne la voie pas, la poussière est bel et bien là. Non seulement on en ressort avec un gommage du visage et des bras, mais les poumons de notre compagnon en prennent un coup à la longue. Le truc : pensez à arroser votre carrière (pour ceux qui ont la chance d'en avoir une à domicile).
Astuce proposée par Ginger - Source : cheval magazine.

Problème de toux : prévenir
Le thym est un antiseptique naturel, en début d'hiver j'en donne sous forme de poudre avec les granulés. Cela ne remplace pas un traitement médical si il a de l'infection, mais à l'avantage d'être préventif si le cheval y est sujet.
Astuce proposée par Ginger - Source : cheval magazine.

BON A SAVOIR

Boiterie : diagnostic
Le diagnostic d'une boiterie doit prendre en compte la ferrure, le sol sur lequel travaille le cheval, son état d'entraînement et son âge.
Astuce proposée par Ginger - Source : cheval magazine.

Coliques : comprendre les causes & effets
document très intéressant pour mieux comprendre les causes et effets des coliques chez nos amis les chevaux.
Édité par un vétérinaire.
Astuce proposée par Ginger

Comportement : Quand s'inquiter ?
-Votre cheval ne réagit pas à votre arrivée et reste abbatu dans son coin.
-Il ne mange ni ne boit.
-Il est agressif avec ses compagnons ou avec vous.
-Il est mou ou moins concentré au travail.
Astuce proposée par Ginger - Source : cheval magazine.

Douleurs cachées
C'est bien connu, le cheval a la capacité de dormir debout. Pour cela, il ''bloque'' la rotule d'un postérieur, ce qui lui permet de laisser l'autre ''au repos'. Mais il arrive qu'il se sente gené dans cette position naturelle, et cherche à s'appuyer sur son fessier pour pouvoir soulager ses postérieurs. Au box, il se sert alors de son auge, de son abreuvoir. Souvent cette attitude se retrouve chez le cheval qui a mal au dos, à la croupe ou aux articulations des membres postérieurs. Tout ceci doit vous alerter.
Astuce proposée par Ginger - Source : cheval magazine.

Eau froide et colique
Le cheval ne doit pas boire d'importantes quantité d'eau froide après l'entraînement car cela peut causer de violentes coliques gastriques, dues à l'eau qui s'accumule dans l'estomac au lieu de passer dans les intestins.
Astuce proposée par le-site-cheval.com

Frais de déplacements
La plupart des vétérinaires pratiquent des tarifs dégressifs en fonction du nombre de chevaux à vacciner. N'hésitez pas à vous renseigner et à regrouper les vaccins.
Astuce proposée par Ginger

La bonne santé en chiffres
-Un cheval adulte présente une température (rectale) entre 37,5 et 38°C, tandis qu'un poulain peut monter à 38,5°C. A partir de 39°C, on considère qu'il y a de la fièvre.

-Entre 32 et 44 battements par minute : c'est le rythme cardiaque d'un adulte au repos. Qui peut monter jusqu'à 160 à 250 battements par minute après un effort.

-Au repos, la fréquence respiratoire d'un cheval varie de 7 à 15 mouvements par minute. Elle peut s'élever jusqu'à 45 mouvements par minute après un effort.

-2 secondes : c'est le temps que doit mettre la muqueuse pour retrouver sa couleur habituelle (rose) lorsqu'on appuie un doigt sur la gensive.
Astuce proposée par Ginger - Source : cheval magazine.

Les causes de boiterie : statistiques
-Les boiteries constituent la première cause de contre-performance chez le cheval de sport.
-L'origine d'une boiterie peut se situer aussi bien dans le pied qu'au niveau articulaire, tendineux, ligamentaire, osseux...
-80% des boiteries des antérieurs concernent le boulet et en dessous.
-80% des boiteries des postérieurs concernent le jarret et au-dessus.
Astuce proposée par Ginger - Source : cheval magazine.

Les causes de boiterie fréquentes

DEFAUT DE CONFORMATION ET D'APLOMB
-Un tel défaut, non traité par une ferrure correctrice, prédispose à une boiterie parce que le cheval le compense en mobilisant son articulation d'une manière inadéquate : d'où des tensions ligamentaires, des inflammations articulaires et des douleurs chroniques.

LESIONS DU SABOT
-Présence de seimes (paroi du sabot fendillées), bleimes (lésions de la sole), abcès de pied (infection via une fissure de la corne ou de la sole).

LESIONS CUTANEES
-Les plaies au niveau des membres peuvent faire boiter, de même que la gale de boue. Une plaie cutanée peut entraîner une lymphangite (oedème des membres).

LESIONS MUSCULAIRES
-Myosites (inflammation musculaire pouvant être liée à un travail excessif sans échauffement correct) et déchirures musculaires.

LESIONS OSSEUSES
-Le syndrome naviculaire correspond à la dégénérescence d'un petit os qui se situe dans le sabot, en arrière de l'articulation entre la 2ème et la 3ème phalange.

-Les fractures sont le plus souvent dues à un traumatisme. Une fracture de stress est consécutive à une fragilisation de l'os suite à un travail excessif.

-Les boiteries du grassert sont parfois la conséquence d'une lésion d'un ménisque. Affections du grasset et du jarret sont souvent liées.

-Les suros et les formes (déformations de l'os) apparaissent en général sur des zones d'attaches tendineuses.

LESIONS ARTICULAIRES
-L'arthrose résulte d'une inflammation : le cartilage est lésé et les surfaces articulaires sont modifiées par l'usure. Elle concerne en particulier les boulets antérieurs, surtout chez les chevaux âgés ou qui présentent des aplombs de type cagneux ou panard. L'arthrose des jarrets est souvent observée quand le cheval a les jarrets droits ou ouverts.

-Lors d'entorse, la capsule et les ligaments articulaires peuvent être étirés ou arrachés.

-L'arthrite septique est due à une infection de l'articulation. Le pronostic est généralement mauvais.

LESIONS TENDINEUSES OU LIGAMENTAIRES
-Chez les chevaux d'obstacle, ce sont souvent les fléchisseurs des doigts ou le suspenseur du boulet qui sont touchés. La boiterie apparaît alors de façon brutale, avec chaleur et douleur à la palpation. L'excès de poids favorise les tendinites.

LESIONS VASCULAIRES
-La fourbure est la conséquence d'une perturbation de la circulation du sang dans le pied. Elle provoque une destruction locale des tissus.

-L'anévrisme vermineux : des larves de vers enkystées dans la paroi des artères iliaques, qui irrigue le membre postérieur.
Astuce proposé par Pascale Pibot, vétérinaire équin.

Les différentes causes des coliques
-Abreuver
Absence d'eau, eau trop froide, eau terreuse, sableuse
-Distribution de l'alimentation
Excès de concentrés en un repas, distribution de concentrés avant les fourrages.
-Composition alimentation
Excès de glucocides solubles dont l'amidon, de protéines, d'éléments indigestes, de légumineuses et trop peu de lest....
Astuce proposée par Ginger - Source : cheval magazine.

Les effets du tord-nez
A condition que celui-ci soit utiliser sur le nez, il stimule la sécrétion d'endorphine, qui sont les hormones du bien-être, de l'apaisement.
C'est un très bon moyen de contention pour certains actes : il évite l'administration de sédatifs et empêche le cheval de se faire mal en réaction au soin.
Astuce proposée par Ginger - Source : cheval magazine.

Prendre sa température
En prenant les oreilles dans vos mains et si il y en a une plus chaude que d'habitude, cette méthode est efficace mais ne donne pas une température exacte.
Astuce proposée par Ginger - Source : cheval magazine.

Prendre son pouls
Pour prendre le pouls, pressez l'index et le majeur contre l'artère qui se trouve dans l'auge, sous la mâchoire.
Astuce proposée par Ginger - Source : cheval magazine.

Quand appeler le véto ?
-En cas de température trop élevée (au dessus de 40°C) ou trop basse (en dessous de 35°C).
-En cas de fréquence cardiaque trop élevée (plus de 80 pulsations par minute au repos).
-Un cheval qui semble avoir du mal à se déplacer présente peut-être un cas de fourbure.
-Un animal qui se roule en se regardant les flancs et qui ne tient pas en place est manifestement en coliques.
-Systématiquement en cas de doute.
Astuce proposée par Ginger - Source : cheval magazine.

Refroidissement du corps
Après l'exercice, il faut faire marcher le cheval jusqu'à ce qu'il retrouve son pouls normal, avant de le laisser boire ou manger. Éviter les méthodes de refroidissement trop brusque et irréfléchi (comme une douche froide alors qu'il vient de beaucoup transpirer).
Astuce proposée par Ginger - Source : cheval pratique.

Signe de bonne santé
-Ni trop maigre ni trop gros, un cheval en bonne santé doit présenter un corps harmonieux et musclé, avec un poil soyeux et brillant.
-Le corps ne présente aucune plaie ou blessure.
-Les membres sont secs et bien en appui.
-Les pieds sont froids, avec une corne lisse et régulière.
-Le port de queue est soutenu, avec des mouvements non répétitifs mais dynamiques.
-L'oeil est vif et les oreilles mobiles.
-Les muqueuses sont humides, les yeux et les naseaux propres et sans écoulement.
-La dentition ne présente pas de dents de loup ou autre.
Astuce proposée par Ginger - Source : cheval magazine.

Soulager la douleur sans médicament
www.backontrack.fr
backontrack@orange.fr
Astuce proposée par Ginger - Source : forum médical.

PLAIES DE HARNACHEMENT
PLAIES : PREVENTION

La tête : prévention 1
Premier réflexe à avoir : vérifier les tables dentaires du cheval et au besoin, au minimum une fois par an, faites examiner votre monture par un dentiste équin.
Astuce proposée par le site chevalpassion-fredilaine.blogspot.fr

La tête : prévention 2
Vérifiez que le mors que vous utilisez est à la taille de votre monture et qu'il correspond bien à son degré de dressage (pas de mors contraignant ou agressif pour résoudre un problème qui ne relève que du seul dressage du cheval ou de vore comportement avec ce dernier).
Astuce proposée par le site chevalpassion-fredilaine.blogspot.fr

La tête : prévention 3
Vérifiez que le filet ou la bride de votre cheval est correctement ajusté (pas de mors qui provoque un pincement à la commissure des lèvre...auquel cas, il faut mettre des rondelles).
Astuce proposée par le site chevalpassion-fredilaine.blogspot.fr

La tête : prévention 4
Vérifiez l'état de la langue (indurations, bleus, oedèmes) pouvant être occasionnés éventuellent par un problème de dentition ou par l'usage d'un matériel inadéquat.
Astuce proposée par le site chevalpassion-fredilaine.blogspot.fr

Le dos et le garrot : prévention
Utilisez un matériel adapté au cheval et en parfait état d'entretien et de propreté.
-Limitez la durée d'utilisation de tout matériel neuf (le temps que celui-ci s'adapte à votre monture et que les cuirs s'assouplissent).
-Lavez et rincez correctement les tapis de selle (pour éviter tout résidu de lessive ou détergent qui pourrait avoir des influences en terrain allergique ou préalablement fragilisé)
-Habituez votre cheval à être ''bon porteur'' en le montant, progressivement, par des temps de plus en plus long, ce qui renforcera nécessairement son dos : tant au plan musculaire qu'au plan de la capacité de son épiderme à supporter le port de divers matériaux et les frottements qui en découlent.
-Dessanglez de quelques trous dès l'arrêt du travail (avant les exercices de récupération et le retour aux écuries).
-A l'issue du travail : retirez rapidement l'ensemble du harnachement de votre cheval et offrez-lui un pansage complet et salutaire (vertu délassante garantie) en vérifiant qu'il ne présente aucune anomalie particulière.
-Et s'il vous arrive de découvrir une lésion : soignez là sans délai !
Astuce proposée par le site chevalpassion-fredilaine.blogspot.fr

Le passage de sangle : prévention 1
Faites usage d'un fourreau (en laine ou en synthétique, qui sèchera plus vite et est plus économique) ou d'une protection de sangle (en gel / pour les chevaux sensibles).
Astuce proposée par le site chevalpassion-fredilaine.blogspot.fr

Le passage de sangle : prévention 2
Sur un cheval qui blesse facilement au passage de sangle, adaptez une sangle utilisée en équitation américaine, constituée de plusieurs brins de laine (aucun souci pour la solidité) et qui laissera respirer la peau du cheval en limitant les zones de compression !
Astuce proposée par le site chevalpassion-fredilaine.blogspot.fr

Le passage de sangle : prévention 3
Dans la mesure du possible et si l'activité du cheval le permet, préférez l'utilisation d'une sangle munie à ses extrémités d'élastiques (confort + souplesse de sanglage + sécurité), ce qui facilite aussi la respiration du cheval, qualité non négligeable, particulièrement en endurance.
Astuce proposée par le site chevalpassion-fredilaine.blogspot.fr

Le passage de sangle : prévention 4
Utilisez un matériel de harnachement (filet, tapis, protections...) parfaitement propre et en excellent état pensez à vérifier l'état de votre selle et confiez-là en cas de doute à un bon selier, recommandation qui vaut également pour la sangle, les filets et brides, bricoles...etc.
Astuce proposée par le site chevalpassion-fredilaine.blogspot.fr

Le passage de sangle : prévention 5
Entretenir les cuirs régulièrements (savon glycériné + graisse à cuirs).
Astuce proposée par le site chevalpassion-fredilaine.blogspot.fr

Le passage de sangle : prévention 6
Eitez l'usage intensif d'un cuir neuf qui n'a pas encore été graissé et assoupli une ou plusieurs fois....et lors d'un premier emploi : limitez le temps d'utilisation de ce matériel !
Astuce proposée par le site chevalpassion-fredilaine.blogspot.fr

Le passage de sangle : prévention 7
Plus rarement, le dos du cheval peut aussi présenter es nodules fibreux. La plupart du temps, ces indurations sont simplemnt inesthétiques et ne génèrent pas de réaction douloureuses. Il ne faut cependant pas les confondre avec des blessures de harnachement. Il suffit d'en aviser votre vétérinaire qui procèdera alors à un examen aprofindi de votre cheval.
Astuce proposée par le site chevalpassion-fredilaine.blogspot.fr

PLAIES : SYMPTOMES

La tête
Les blessures les plus délicates à surveiller et à redouter sont sans conteste celles occasionnées à la bouche du cheval : elles peuvent affecter respectivement : Les gensives, la commissure des lèvres et la langue.
-Difficulté pour le cheval à accepter le mors (vérifiez les dents : dents de loup, etc).
-Le cheval refuse la main et de ient rétif au travail (signe d'une gêne importante ou même de douleur).
-Le cheval résente des difficultés à la nutrition (difficultés de mastication, troubles intestinaux, etc).
Astuce proposée par Ginger - Source : cheval magazine.

Le dos et le garrot
-Gonfle au niveau de la zone de compression (dos ou garrot)
-Dépilation ou décoloration des poils sur certaines parties du corps du cheval.
-Humidité, dermabrasion, plaie.
Astuce proposée par Ginger - Source : cheval magazine.

Le passage de sangle
-Contraste entre des zones de poils humides et des zones sèches.
-Empreinte de ''pli'' occasionnée par un tapis de selle ou un matériel de harnechement inadapté
-Plissement de la peau
-Enflure localisée (facilement repérable en passant le plat de la main sur le ligne de dos du cheval).
Astuce proposée par Ginger - Source : cheval magazine.

OBSTRUCTIONS OESOPHAGIENNES

Bouchon oesophagien : comment le reconnaitre ?
-Généralement, le cheval interrompt son repas et commence à s'agiter (gratte le sol avec ses antérieurs par exemple) et parfois à transpirer.

-Il présente une hypersalivation et du jetage alimentaire : ses naseaux et sa bouche sont recouverts de fragments de nourriture prémastiqués et de salive.

-Il étend sa tête et son encolure et fait des efforts pour déglutir ses aliments.

-Parfois, on peut observer et palper une masse en regard de la gouttière jugulaire, côté gauche de l'encolure.

-Le pouls et la fréquence respiratoire peuvent être plus élevés que la normale.
Astuce proposée par Ginger - Source : cheval magazine.

Bouchon oesophagien : que faire ?
-La première chose à faire est de retirer toute source de nourriture (ration, foin, litière de paille) et d'eau afin de ne pas aggraver la situation et de placer le cheval dans un endroit calme.

-Ne lui mettez pas de panier de jeûne et ne l'attachez pas : cela empêcherailes aliments obstruant l'oesophage de ressortir par les naseaux et la bouche.

-Ne cherchez pas non plus à lui faire avaler quoi que ce soit (eau, paraffine, huile...) en pensant que vous pourriez améliorer les choses. Au contraire, l'oesophage étant bouché, vous risquez d'envoyer le produit dans la trachée et les poumons au risque de graves séquelles pulmonaires.

-Contactez votre vétérinaire, ce dernier vous donnera quelques consignes avant son arrivée (marcher le cheval par exemple ou encore lui faire une injection d'antispasmodique).
Astuce proposée par Ginger - Source : cheval magazine.

L'éviter 1
L'obstruction oesophagienne est un bouchon de nourriture coincé dans l'oesophage. Relativement fréquente, elle peut conduire à la mort par étouffement ou surinfection pulmonaire. Il faut donc la reconnaître et la prévenir.
Pour cela, on peut faire un tour environ une heure après chaque repas pour vérifier tout comportement anormal (les mangeoires doivent êtres vides, et les chevaux ne doivent pas présenter de signe de douleur ou tout autre comportement anormal).
Astuce proposée par Ginger - Source : cheval magazine.

L'éviter 2
Ralentir l'ingestion des chevaux trop gloutons.
Astuce proposée par Ginger - Source : cheval magazine.

L'éviter 3
Entretenir régulièrement les dents de son cheval (les surdents empêchent la mastication).
Astuce proposée par Ginger - Source : cheval magazine.

L'éviter 4
Ne pas donner d'aliment formant des bouchons. Les pommes et les carottes ou les autres aliments frais et durs doivent être coupés. Par exemple, il est préférazble de couper les carottes dans la longueur qu'en rondelles. Les pulpes de betterave doivent être largement trempées avant leur distribution. Les floconnés posent générallement moins de souci que les granulés.
Astuce proposée par Ginger - Source : cheval magazine.

L'éviter 5
Eviter la compétition lors des repas. Si nécessaire, isoler les chevaux agés qui mangent plus lentement.
Astuce proposée par Ginger - Source : cheval magazine.

L'éviter 6
Faire très attention aux animaux présentent une parésie laryngée ou des lésions de la paroi de l'oesophage.
Astuce proposée par Ginger - Source : cheval magazine.

L'éviter 7
Eviter l'ingestion d'aliments irritants (chardons, ronces, sétaire vert, folle avoine....)
Astuce proposée par Ginger - Source : cheval magazine.

L'éviter 8
Il faut laisser le cheval rester tête basse s'il tient naturellement ainsi, car cette position diminue le risque de fausse déglutition.
Astuce proposée par Ginger - Source : cheval magazine.

L'éviter 9
Certains chevaux sont victimes d'obstruction ½sophagienne lors de l'ingestion de leur ration. Ce problème est dû au gonflement des granulés imbibés de salive au moment où ils passent dans l'½sophage.
Pour éviter ceci, mouillez la ration environ un quart d'heure avant de la donner, à raison d'un quart de litre d'eau pour un litre de granulés. Ainsi, la ration est préalablement gonflée par le liquide.
Il ne faut pas mettre trop d'eau ni faire tremper trop longtemps car les granulés risquent alors de se réduire en poudre et d'être moins appétissants.
Astuce proposée par Ginger - Source : cheval magazine.

PASSAGE DE SANGLE

Antérieurs
Pour éviter les blessures au passage de sangle, il suffit de prendre un à un les antérieurs du cheval et de tirer légèrement vers l'avant. La peau étirée, plus de pli ! Il vous suffit de monter et de ressangler.
Astuce proposée par Ginger

Au pas
Voici une autre astuce pour préserver le passage de sangle : sangler une première fois, monter, et mettre son cheval au pas et re-sangler.
Astuce proposée par Ginger

Poudre
Pour éviter les blessure dues au harnachement, surtout en randonnée, mettre du talc pour bébé sur toutes les zones à risques comme le garrot et le passage de sangle.
Astuce proposée par Ginger - Source : cheval magazine.

Prévenir avant
Plus la sangle est large, et moins elle risque de blesser le cheval.
Astuce proposée par Ginger - Source : cheval magazine.

TETE

La petite bête
Les mouches et autres petites bêtes qui ont la mauvaise habitude de rester collées autour des yeux des chevaux Peuvent parfois provoquer des conjonctivites. Ouvrez l'oeil. Si votre cheval est sensible à ces affections, équipez-le d'un masque dès que les agresseurs volants se font trop nombreux.
Astuce proposée par Ginger - Source : cheval magazine.

Lèvres : délicates
Mon cheval a la commissure des lèvres fragiles. Après un hiver qui a été assez froid, sa peau est desséchée et le mors risque alors de le blesser. Pour éviter d'en arriver là, j'enduis les canons du mors de mon cheval avec de l'huile d'amande douce. Ce produit est hydratant et son goût est plaisant.
Astuce proposée par Mathylde D.

Lèvres : dessèchement
Pour protéger les commissures des lèvres des chevaux, qui sont souvent asséchées par le mors, il suffit d'appliquer une crème pour le visage (nivéa). Celle-ci hydratera et protégera ses lèvres délicates.
Astuce proposée par Ginger - Source : cheval magazine.

Protège têtière
Mon vieux poney a la peau sensible. Le frottement de la têtière lui irrite la peau. Et il revient souvent blessé de nos séances de travail. Pour éviter ces irritations, je lui ai bricolé une protection un peu spéciale. Pour ce faire, j'ai découpé un morceau de chambre à air. J'ai ensuite utilisé du ruban adhésif pour la fixer sur mon filet. Désormais, je n'ai plus de souci à me faire.
Astuce proposée par une cavalière anonyme.

PIEDS / MEMBRES

Froissement des tendons
Afin d'éviter ce désagrément, pensez à ne pas galoper dans l'eau, surtout si celle-ci arrive à mi-canon.
Astuce proposée par Ginger - Source : cheval magazine.

Humidification régulière
Le système de la grande flaque d'eau devant la baignoire, permettra à se que les chevaux ai toujours les pieds dans l'eau pendant qu'il vont boire. Histoire de prévoir le dessèchement.
Astuce proposée par Ginger - Source : cheval magazine.

Hygiène des sabots
La meilleure façon de garder les pieds de votre équidé en bonne santé reste la prévention. Prenez rendez-vous régulièrement avec votre maréchal-ferrant. Assurez un entretien quotidien du box afin de garder la litère propre et sèche. Curez les pieds avant et après chaque sortie en vérifiant l'état de ses fers. Utilisez de la graisse par temps sec et du goudron de Norvège par temps humide.
Astuce proposée par Ginger - Source : cheval magazine.

Membres sans croûte
Bien les sécher avec une serviette. Surtout si vous mettez des bandes.
Astuce proposée par Ginger - Source : cheval magazine.

Point d'appui
Bon nombres de chevaux qui vivent au pré toute l'année ou qui sont sortis au paddock un peu plus longtemps l'hiver, ont des blessures sur la face avant des boulets et parfois même au genou. Sol trop dur qui occasionne des croûtes difficiles à faire partir tant que le cheval continuera à se coucher. L'astuce consiste à lui mettre des cloches en Néoprène (surtout pas de plastique), mais à l'envers.
Astuce proposée par Ginger - Source : cheval magazine.

Protections irritantes
Lorsqu'un cheval porte pendant un long moment des guêtres ou des bandes, celles-ci peuvent lui occasionner des blessures. Pour éviter ce genre de désagrément, il suffit de les talquer. Il faut commencer par bien nettoyer les guêtres à l'aide d'une brosse ou d'une éponge. Une fois les guêtres sèches, enduisez de talc la doublure interne en étalant bien avec la main.
Astuce proposée par Valérie.

Tour de bande
Il arrive fréquemment qu'une bande mal posée, c'est-à-dire excessivement tendue à un endroit, provoque une striction des tissus sous-jacent, et donc une déformation de tendons et une douleur locale lors du retrait de la bande. Ceci est très fréquent avec des bandes de repos usagées, détendues sur un côté, et qui ne peuvent être mises en place avec une tension uniforme.
Le même phénomène peut aussi arriver si le cheval s'amuse avec ses bandes et tire dessus. Si vous n'avez jamais posé de bande à votre cheval, observez son comportement pendant la journée : s'il joue avec, il faudra lui mettre une bavette.
Astuce proposée par Ginger - Source : cheval magazine.

DIVERS

Arrêt travail longue durée
Si votre cheval doit rester immobilisé, au pré ou au box pour un long moment, et ce pour diverse raison, penser à l'aspirine. Cela évitera de rajouter une fourbure à sa convalescence;
Dose d'aspirine pure : posologie : 1 cuillère à soupe tous les 2 jours pendant une semaine.
Astuce proposée par Ginger - Source : cheval magazine.

Autre lieu : Pensez à la litière
L'adaptation à un changement de litière n'est pas à négliger. Seule la paille de céréales étant consommable, un cheval qui a habituellement un autre type de litière peut se jeter sur la paille avec un risque réel de coliques..... A l'inverse, un cheval habituellement sur paille et mis sur copeaux, granulés de bois, de lin, de chanvre.. risque de consommer ces éléments normallement inconsommables. En général, cette consommation s'arrête en quelques jours et n'engendre aucun souci. Mieux vaut néanmoins surveiller avec attention votre cheval.
Astuce proposée par Ginger - Source : cheval magazine.

Bonne entente
Si vous mettez votre cheval au pré avec des congénères, assurez-vous que chaque cheval a été déferrer des postérieurs. Vous éviterez que certaines ''mises au point'' un peu sèches se transforment en blessures.....
Astuce proposée par Ginger - Source : cheval magazine.

Brûlures
Les chevaux ou les poneys à nez clair se brûlent très vite le bout du nez, ce qui peut être extrêmement douloureux. Solution : le badigeonner tous les jours de crème solaire à indice de protection élevé !
Il est également préférable de mettre de la crème solaire sur la peau claire des paturons des chevaux ou poneys à jambes blanches.
Astuce proposée par Ginger - Source : cheval magazine.

Désinfecter piqûres de tiques
Il s'agit du Citrobiotic (en pharmacie). A appliquer sur les piqûres fraîchement délestée de la coupable.
Astuce proposée par Ginger - Source : cheval magazine.

Empoisonnement : engrais, insecticide
Bicarbonate de soude à raison de 2 bouteilles mélangées avec de l'eau.
Astuce proposée sur http://equide-passion.forumactif.com

Eviter le coup de froid 1
Une astuce simple : Ne pas rentré le cheval au box sans qu'il ne soit sec. Ni à l'ombre, ni en courant d'air.
Astuce proposée par Ginger - Source : cheval magazine.

Eviter le coup de froid 2
Une autre astuce simple : Ne le doucher pas à l'eau froide juste après l'effort, même si il fait chaud. Ni juste avant la nuit. L'hiver, seuls les membres seront douchés.
Astuce proposée par Ginger - Source : cheval magazine.

Éviter les diarrhées
Certains chevaux sensibles, notamment les selles français, et autres chevaux de pure race ont tendance à multiplier les coliques et les diarrhées à l'arrivée du printemps avec l'herbe fraîche de l'année chargée d'azote.
Afin de mieux protéger leur système digestif, relativement fragile, un petit truc pour le lâcher au pré : dans un premier temps juste quelque heures par jour, les 10 premiers jours, avec un complément d'aliment sec (foin).
Cela leur évitera bien des désagrément digestifs.
Astuce proposée par Ginger - Source : cheval magazine.

Éviter les coups de sang, chaleur
En cas de températures extrême (supérieures à 25 degrés), il est préférable de monter autant que possible votre cheval très tôt le matin ou tard le soir pour ne pas lui imposer inutilement une charge sur le corps. A l'issue de la séance, rafraîchissez bien votre cheval, il en sera ravi.

Frottement de la couverture
Pour éviter le frottement et l'usure du poil, intercalez entre le poitrail et la chemise ou la première couverture une épaisseur (flanelle ou coton) repliée vers l'extérieur u niveau de la bouclerie. Elle sera maintenue en place par la seconde couverture.
Astuce proposée par Ginger - Source : cheval magazine.

Il gratte le sol
Un cheval qui gratte sa litière au point que l'on aperçoive le sol et qui conserve la tête basse doit vous alerter. Attention aux coliques.
Astuce proposée par Ginger - Source : cheval magazine.

Intoxication par les plantes toxiques
Il s'agit d'un récapitulatif de toutes les plantes toxiques dangereuses pour le cheval. Avec un rapport complet sur les symptômes observés, et les traitement à suivre. Très complet avec photos. Pour ceux qu'ils ne veulent pas 3 heures de lecture, en dernière pages se trouve un tableau récapitulatif des actions de ces plantes.
Astuce proposée par un vétérinaire équin.

Intra musculaire : éviter l'hématome
D'un geste rapide, comme si vous jouer aux fléchettes. Le cheval n'aura pas le temps de bouger. Et si il bouge et que vous lâcher prise, il ne perdra pas l'aiguille. Vous pourrez ensuite y injecter le produit.
Astuce proposée par Ginger - Source : cheval magazine.

Myopathie atypique
L'érable (Acer pseudoplatanus) serait responsable de cette maladie en grande partie à travers le monde, donc attention à cet arbre.
www.myopathieatypique.fr
Astuce proposée par Ginger - Source : cheval magazine.

Parties génitales propres
Après une bonne séance de travail, le cheval peut avoir énormément sué au niveau de l'entre-jambe. Cette écume, en séchant, n'est pas très agréable pour le cheval, et à la longue, peut occasionner des problème d'irritation. N'ayant pas forcément tous chez soi, une douche à eau chaude pour son cheval, je préconise l'utilisation d'une bassine remplie d'eau chaude, et d'une bonne éponge douce et nettoyer délicatement ses muqueuses.
Astuce proposée par Ginger - Source : cheval magazine.

Pour prévenir : ulcère
Pour prévenir les ulcères, il faut permettre au cheval un comportement alimentaire aussi proche de la nature que possible en lui fournissant du fourrage à volonté, au boxe comme au paddock.
Astuce proposée par Ginger - Source : cheval magazine.

Symptômes coup de chaleur
En cas de coup de chaleur, la température corporelle (normalement de 38°C) et la fréquence cardiaque augmentent, les muqueuse sont plus foncées, le temps de recoloration capillaire allongé, et le cheval peut manifester divers signes d'inconfort et de coliques.
Au delà de 41°C, le cheval semble faible, il frisonne, titube et ne transpire plus.
Au-delà de 42°C, le cheval est généralement en état de choc, et peut mourir. Quand ces signes apparaissent, il faut immédiatement mettre le cheval à l'ombre et au calme, le refroidir (faire couler doucement l'eau fraîche le long du cou et de la ligne du dos) et appeler le vétérinaire.
Astuce proposée par Ginger - Source : cheval magazine.

Ulcère d'estomac
Un ulcère peut être suspecté grâce à différents signes d'alerte : baisse d'appétit, amaigrissement, manque d'entrain, poil piqué, coliques de faible intensité.... Les facteurs de risque : alimentation + exercice intense + stress.
La prévention des ulcères passe par la distribution de foin à volonté, au box et dans le van, le fractionnement de la ration en au moins trois repas par jour, les sorties fréquentes au paddock. L'objectif est de se rapprocher au maximum des conditions de vie naturelles du cheval.
Astuce proposée par Ginger - Source : cheval magazine.

 
Aneantis Board   |   CNIL 1131487   |   0.017 sec   |   Requêtes Sql : 5